ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLÈVES LE PÈRE ET… L’AMER

 

ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLÈVES

LE PÈRE ET… L’AMER

 

 

 

L’A.P.E (Association des Parents d’Élèves) est ce trait d’union indispensable entre l’école et la famille. Son aide est d’un apport considérable dans la construction de cet édifice qui est l’éducation et la formation scolaire de nos enfants.

Or, ces associations qui se comptent en petit nombre, et sur lesquelles on ne peut pas compter, ne remplissent pas, pour la plupart, leur rôle de soutien moral et matériel pour permettre à l’école de fonctionner convenablement : les réunions sont désertées, le suivi des opérations initiées est délaissé, les relations parents-enseignants sont négligées, l’intérêt pour la scolarité de l’enfant est ignoré…

Sous d’autres cieux, un président d’APE (souvent, c’est une présidente) est interviewé par la presse au même titre qu’un cadre supérieur parce que, là-bas, l’enfant est sacré et tout est fait pour garantir son épanouissement physique et intellectuel.

Oui, l’école sans la famille, ou la famille sans l’école, c’est assurément vouer le petit écolier à l’échec scolaire. Pour former l’homme de demain (et non des deux mains) et, partant, construire le pays, la Nation, il faut sans doute mettre prioritairement tous les moyens à la disposition de l’école. Moyens matériel et didactique bien sûr, mais aussi et surtout moyens humains où parents et éducateurs tiennent une place essentielle.

L’enfant est innocent, il ne sait même pas ce que signifie coupable ; mais les coupables, eux, savent-ils au moins ce que signifie innocent ?

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site