1ER NOVEMBRE 1954 (suite)

 

55e anniversaire du

déclenchement de la

Révolution Algérienne

 

Hommage à la génération de Novembre

 

 

 

 

23 avril 1955 :

Des colons constituent les premières milices dénommées «La

Main rouge» dans le but de semer la terreur au sein de la population

algérienne.

16 mai 1955 :

Renforcement des autorités françaises de ses forces armées par

l’envoi d’un convoi de 40.000 soldats venus de la France ainsi que le

rappel des réservistes.

20 août 1955 :

L’offensive historique du nord constantinois sous la houlette de

Zighoud Youcef, ce qui avait permis d’atténuer la pression sur les

Aurès.

06 novembre 1955 :

Mostefa Benboulaïd s’évade de la prison de Constantine en compagnie

de frères condamnés à mort tels Tahar Zbiri et Sebti Djebbar.

10 décembre 1955 :

Renforcement des forces françaises par le rappel de 190.000 nouveaux

soldats. Le nombre total a atteint à cette date 310.300 soldats

français.

20 janvier 1956 :

Les étudiants algériens répondent massivement à l’appel de

l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA) qui

les invite à l’arrêt des cours et d’observer une grève de faim d’une

journée.

24 février 1956 :

Création de l’UGTA sous la présidence de Aïssat Idir.

22 mars 1956 :

Mostefa Benboulaïd tombe au champ d’honneur à Tafrent dans

les Aurès.

12 avril 1956 :

Début des contacts au Caire entre les représentants du FLN et

ceux du gouvernement français.

1er mai 1956 :

Arrêt des discussions secrètes entamées au Caire.

19 mai 1956 :

Grève générale des étudiants suite à l’appel de l’UGEMA.

A cet effet, un nombre important des étudiants et des lycéens

montent au maquis et renforcent les rangs de l’ALN et du FLN.

23 mai 1956 :

Arrestation de Aïssat Idir ainsi que plusieurs membres de

l’UGTA.

19 juin 1956 :

Ahmed Zabana, de son vrai nom Ahmed Zahana devient le premier

chahid algérien guillotiné.

26 juin 1956 :

Découverte du pétrole dans la région de Hassi Messoud.

16 juillet 1956 :

D’importants chefs d’Etat des pays non-alignés à l’image de

Nehru, Djamel Abdennasser, Tito et Soukarno, réunis à Nairobi, font

part de leur soutien et de leur solidarité au peuple algérien dans sa

noble lutte.

20 août 1956 :

Le premier congrès de la Révolution algérienne «Congrès de la

Soummam» se tient à Ifri-Ouzellaguen, Béjaïa. Entre autres décisions

prises : création du Comité de coordination et d’exécution (CCE) issu

du CNRA et l’entrée en lice d’une sixième région dans la division du

territoire national.

23 septembre 1956 :

Le héros Zighoud Youcef tombe les armes à la main lors d’un

accrochage avec les forces ennemies près de Sidi-Mezghiche, dans la

wilaya de Skikda.

22 octobre 1956 :

L’avion qui transporte cinq dirigeants de la Révolution algérienne,

en l’occurrence Boudiaf, Aït Ahmed, Ben Bella, Khider et l’écrivain

Lachref, détourné en plein ciel par l’armée française. L’appareil

qui se dirigeait vers Tunis a été forcé d’atterrir à Alger et les «Cinq»

ont été arrêtés et emprisonnés.

15 novembre 1956 :

La question algérienne est inscrite à l’ordre du jour des travaux de

l’Assemblée générale des Nations unies.

28 janvier 1957 :

Le peuple algérien observe une grève générale de huit jours en

guise de solidarité avec la direction du FLN.

15 février 1957 :

L’Assemblée générale des Nations unies vote une résolution qui

invite les acteurs concernés par la guerre d’Algérie à trouver une

solution juste et pacifique.

25 février 1957 :

Arrestation à Alger de Larbi Ben M’hidi. Après toutes sortes de

tortures pratiquées sur sa personne, les autorit&eacut

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site